Doagnostic plomb location
Gestion locative

Pourquoi le diagnostic Plomb Location est obligatoire ?

Le diagnostic plomb location est une obligation pour un propriétaire qui souhaite mettre en location un bien immobilier d’un certain âge. Quelle en est la raison ? Et quelles pourraient en être les conséquences ? Vous aurez les réponses à toutes vos interrogations dans cet article.

Pourquoi faire un diagnostic Plomb Location ?

Le Diagnostic Plomb Location est aussi appelé Constat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP). C’est un diagnostic qui permet de mesurer la concentration en plomb des revêtements d’un logement destiné à la location. Le test se fait notamment au niveau de la peinture. La réalisation de ce diagnostic est obligatoire pour les biens construits avant le 1er janvier 1949 destinés à la location.

Le plomb présent dans les peintures utilisées auparavant laisse échapper des écailles ou de la poussière de plomb en se dégradant. Ces particules sont pourtant nocives pour la santé de ceux qui habitent le logement. C’est pourquoi le CREP a été initié afin d’offrir aux occupants des logements anciens une protection contre l’intoxication au plomb.

La teneur en plomb des peintures dans les habitations est source d’intérêt et d’inquiétude. Ce composé peut être dangereux pour la santé, surtout pour les jeunes enfants qui pourraient potentiellement en ingérer. En effet, le plomb est susceptible de provoquer des maladies comme le saturnisme par exemple. Il est donc obligatoire de confier le diagnostic plomb d’un logement à un professionnel formé et certifié par un organisme agréé COFRAC.

Quelles sont les obligations ?

La réalisation d’un diagnostic plomb location est donc obligatoire si l’on souhaite mettre en location un bien immobilier à usage d’habitation qui a été construit avant le 1er janvier 1949. Si le bien en question est à usage mixte, (c’est-à-dire qu’il dispose d’une partie habitation et d’une partie commerce), alors, le diagnostic plomb location devra être réalisé dans la partie habitation. L’obligation de la réalisation de ce diagnostic dans le cadre de la location a été initiée depuis 2008 et est encore en vigueur à ce jour.

Notons que si le diagnostic réalisé constate la présence de plomb dans les revêtements, cela ne signifie pas que le bien ne puisse pas être loué. En revanche, le propriétaire devra s’assurer d’en informer son futur locataire. Le coût de la réalisation de ce diagnostic dépend essentiellement du professionnel. Afin de réduire les coûts, il serait plus intéressant de confier tous les diagnostics obligatoires à une même entreprise.

Comment le réaliser ?

Le professionnel chargé de la réalisation du diagnostic plomb location utilise un appareil à fluorescence X. Cela lui permet de radiographier les éléments à analyser. Grâce à cet appareil, il sera possible de déterminer de façon précise l’absence ou la présence de plomb. Ce type de matériel est très coûteux (dans l’ordre de 20.000 €) et ne peut être utilisé que par un personnel agréé ayant une autorisation de détention.

Quels sont les travaux que peut entrainer un diagnostic plomb location ?

Durant le diagnostic, le professionnel classe chaque revêtement contenant du plomb en fonction de son état de conservation. Classe 1 (pour un revêtement non dégradé) jusqu’à 3 (pour un revêtement ayant subi une forte dégradation). Si des revêtements sont classés 3, alors le propriétaire devra engager des travaux qui permettront d’éliminer les risques d’exposition au plomb avant que le bien ne soit mis en location.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *