Gestion locative
Gestion locative

Qu’est-ce que la gestion locative du côté des propriétaires ?

La question de la gestion locative de son bien immobilier est incontournable pour un propriétaire bailleur. Le propriétaire a le choix, soit de gérer la location lui-même, soit de confier la tâche à un administrateur de biens.

Quels sont les actes de gestion locative ?

En général, la gestion d’un logement mis en location implique certains actes courants. Qu’il s’agisse d’une gestion locative réalisée elle-même par le propriétaire, ou d’une gestion confiée à un professionnel, il faudra toujours s’occuper de :

  • la perception des loyers
  • la perception des charges
  • la révision annuelle du loyer
  • la régularisation des charges
  • l’envoi gratuit des quittances de loyer au locataire
  • la déclaration fiscale des revenus locatifs

Par ailleurs, il pourra aussi être question d’autres points plus spécifiques tels que :

  • s’assurer du bon déroulement du congé du locataire ou éventuellement du bailleur (préavis, l’état des lieux de sortie, le dépôt de garantie…)
  • s’occuper des réparations éventuelles autres que celles relatives à la location du bien
  • gérer les éventuels sinistres qui ne sont pas couverts par l’assurance habitation du locataire
  • procéder aux éventuels relances des impayés, au recouvrement des impayés, voire les actions en justice relatifs aux impayés

La gestion de la location par le propriétaire lui-même

Le propriétaire a parfaitement le droit de s’occuper de la gestion locative de son bien. Cette option lui propose d’ailleurs certains avantages, si ses disponibilités le lui permettent, s’il en a les capacités et s’il en possède la motivation nécessaire.

  • Les avantages

Du point de vue financier, le propriétaire économise les frais de gestion courante qui peuvent facilement s’élever à environ un mois de loyer. En effet, il n’aura pas à engager de frais supplémentaires pour rechercher un locataire. Il en est de même pour l’établissement des actes juridiques tels que les contrats, les états des lieux… qui ont un certain coût.

En outre, le propriétaire pourra aussi être en relation directe avec son locataire. Il sera très réactif en cas de besoin. Il pourra entretenir de bonnes relations avec ce dernier et être rapidement au courant des faits ou incidents qui pourraient survenir durant la période locative.

  • Les inconvénients

Le propriétaire devra avoir une grande disponibilité pour gérer seul son bien locatif. Ainsi, il sera disponible pour son locataire. Il pourra rapidement prendre les mesures nécessaires en fonction de la situation qui se présente.

Il faudra également être parfaitement organisé pour être à jour dans sa gestion courante (loyers payés à temps, régularisation continuelle des charges, déclaration fiscale…).

Enfin, il devra être au fait des droits et obligations du bailleur et du locataire, des procédures à recourir en cas de litige avec son locataire…

La gestion locative déléguée

Plusieurs propriétaires choisissent de confier la gestion locative de leurs biens à un professionnel.

  • Les avantages

Le principal avantage de ce mode de gestion consiste en la tranquillité du propriétaire tant dans les démarches courantes que dans les aspects juridiques (établissement des contrats de location, des états des lieux, gestion des congés des locataires, recouvrement des impayés…) ou techniques (effectuer des réparations, demander des devis…) de la location. Bénéficier des conseils et de l’expertise d’un professionnel est également non négligeable.

  • Les inconvénients

Contre sa tranquillité, le propriétaire devra s’acquitter des services de l’administrateur de biens. Les honoraires ne sont pas encadrés, toutefois le professionnel sera tenu d’une certaine transparence quant au montant de ses prestations. En général, la gestion courante coûtera entre 6 et 8% HT des loyers annuels hors charges, soit environ un mois de loyer.

Par ailleurs, pour les éventuelles réparations, certains professionnels facturent un pourcentage selon le montant des travaux.

Quant aux actes juridiques, rédiger ou renouveler un bail peut être payant, de même que la déclaration fiscale des revenus locatifs. Et pour donner congé au locataire, le gestionnaire pourra recourir aux services d’un huissier de justice, un procédé qui a également un coût pour le propriétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *